Comment bien choisir son exterminateur ?

Les entreprises en gestion parasitaire sont nombreuses et nous devons faire un choix.

Voici comment vous aider à faire un choix éclairé.

Tout exterminateur doit d’abord prendre le temps d’identifier l’espèce qui s’est introduit chez vous, de repérer les endroits à traiter et de vous proposer un programme d’extermination complet.

Prenons comme exemple les souris:

Il ne suffit pas de poser des pièges pour éliminer les souris, l’exterminateur en gestion parasitaire verra aussi à détecter et à boucher les ouvertures par lesquelles les souris se sont infiltrées.

Méfiez-vous des entreprises qui offrent un prix vraiment alléchant et bas.

Cela peut être confortable pour le portefeuille, mais peut facilement cacher un travail bâclé et votre problème risque de revenir.

Tout exterminateur doit détenir un permis d’entrepreneur en gestion parasitaire, délivrer par le ministère du Développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques.

Assurez-vous que cet entrepreneur confiera le travail à des techniciens certifiés et formée.

Lors du travail accompli, une garantie doit être affichée sur le contrat en question.

La garantie prouve que l’exterminateur connaît bien son travail.

Prendre le temps de lire toutes les indications du technicien sur le contrat pour en avoir l’heure juste.

Lors de certains travaux, il est possible pour votre sécurité ou celle de vos animaux d’évacuer les lieux pour une période déterminée, ceci sera bien identifié sur le contrat avec le technicien.

Le technicien en gestion parasitaire est dans l’obligation de vous faire part des recommandations.

Nous vous suggérons fortement de les suivre. Il en va de votre santé.

Parfois la préparation des lieux peut être nécessaire, soit pour votre sécurité ou pour que le traitement soit efficace. Le technicien vous informera des procédures à suivre.

Pour certains travaux effectués, plusieurs interventions doivent nécessités un suivi.

La souris, un envahisseur !!!

Le froid de l’hiver s’installe à l’extérieur et ces petites souris attirées par la chaleur de nos maisons se retrouvent colocataires avec nous.

Suite au grattement pendant la nuit qu’on entend à travers les murs et les excréments que l’on peut retrouver sur le plancher, on doit se rendre à l’évidence que nous sommes envahis par les souris.

C’est environ au mois d’octobre, là où le froid commence à se faire sentir, que les souris se faufilent dans les maisons. Elles entrent dans nos maisons à la recherche de nourriture.

Elles vont, la plupart du temps, dans l’entretoit, car c’est souvent l’endroit où il y a le plus d’insectes pour qu’elles se nourrissent.

Étant donné que c’est un animal qui vit principalement la nuit, c’est à ce moment qu’elles sont à la recherche de nourriture. C’est pour cette raison que nous entendons des grattements pendant la nuit.

Si au moment que nous commençons à entendre les grattements nous n’agissons pas rapidement pour les contrôler, ce petit envahisseur peut endommager notre domicile.

La souris commune n’a pas le choix de gruger pour faire ses dents, alors elle va gruger les fils électriques. Ce qui par la suite peut causer des feux dans les maisons, dû aux fils dénudés. Elle va par la suite détruire la laine minérale avec ses excréments et son urine. Puis parfois lorsque l’infestation date de quelques années cela peut finir par sentir. Elles peuvent même aller jusqu’à transmettre des maladies.

Plus on attend pour régler un problème de souris et plus il y en aura dans l’entretoit.

Elles se reproduisent toute l’année en ayant 4 à 8 portées par an et peuvent avoir jusqu’à 12 petits par portée. Alors, faites le calcul, après quelques mois cela devient rapidement une colonie.

Pour s’assurer d’un contrôle de cet envahisseur, il faut agir rapidement.

La nécessité de boucher tous les accès et de colmater les entrées que peuvent utiliser les souris communes est très importante, car elles peuvent se faufiler dans des espaces aussi petits qu’une pièce de 10 cents.

Elles peuvent facilement grimper sur plusieurs étages de briques ou de crépi. Elles circulent facilement sur les fils électriques. C’est pour cette raison qu’on doit même chercher des ouvertures en hauteur.

Un exterminateur certifié saura vous aider, soit à vous défaire de la souris ou à colmater les ouvertures donnant accès aux souris communes.

Comment se défaire efficacement des punaises de lit?

La présence de punaises de lit peut avoir des conséquences sur notre santé et sur notre qualité de vie. En effet, les punaises de lit se nourrissent de notre sang. Elles piquent et sucent le sang de leur hôte, ce qui cause de fortes démangeaisons.

Les reconnaître est essentiel pour pouvoir prévenir une infestation et les exterminer efficacement et rapidement. De forme ovale, elles sont visibles à l’œil nu et sont de couleur brune. Elles se déplacent aussi vite qu’une fourmi et peuvent vivre plus d’un an lorsqu’elles sont en état de dormance.

Elles sont actives principalement la nuit et on les retrouve surtout dans les chambres à coucher.

Au moment qu’on aperçoit les punaises de lit dans notre maison, il est important d’agir rapidement pour les éliminer et éviter que l’infestation devienne très importante et qu’elle se propage au reste de la maison.

Leur éradication est difficile. Le meilleur moyen de les éliminer complètement de notre maison est de faire appel à un exterminateur certifié.

Il n’est vraiment pas recommandé d’appliquer des insecticides par nous-mêmes, car cela peut rendre les punaises de lit résistantes aux traitements.

Pour qu’un traitement soit efficace, vous devez suivre les recommandations à télécharger sur la page punaises de lit de notre site web.

En suivant chaque étape de préparation des lieux avant l’extermination et en faisant appel à un exterminateur certifié vous allez vous défaire de cet insecte nuisible.

Chaque étape est nécessaire pour assurer l’efficacité du traitement.

L’exterminateur vous donnera aussi des recommandations à suivre après le traitement et il est très important de les respecter.

La saison des guêpes….que faire !!!!

Les guêpes sont principalement actives durant la deuxième moitié de l’été. C’est durant cette période que la colonie se renforcie et que les jeunes femelles partent à la rencontre de nouveaux mâles pour s’accoupler.

Pendant cette période éviter de marcher pieds nus sur le gazon afin de ne pas vous faire piquer.

Si une guêpe se pose sur vous, ne faites pas de gestes brusque. Avec votre main faites la partir délicatement, ne vous mettez pas à courir car cela pourrait en attirer d’autre et vous faire piqué.

Si vous buvez un soda, vérifiez-le bien avant d’en prendre une gorgée. Les guêpes sont très attirées par les aliments sucrés laissé à l’extérieur.

Fermez vos poubelles, placez-les à l’extérieur, car les guêpes pourraient venir en très grand nombre autour de vos poubelles.

Le meilleur moyen d’éliminer les guêpes est de trouver l’emplacement du nid. Il est préférable de localiser ces entrées durant l’après-midi, car pendant cette période de la journée, les ouvrières partent à la recherche de nourriture avant de retourner dans leur nid.

N’essayez surtout pas d’éliminer un nid de guêpes en pleine journée ou par vous-même. Cela est très dangereux car vous risquez d’être piqué plusieurs fois par les ouvrières. À cause de leur agressivité, leur piqure et les allergies que certaines personnes peuvent avoir, nous vous déconseillons fortement de détruire un nid de guêpes vous-même.

Faites appel à un exterminateur qualifié, cela peut vous évitez bien des soucis.

Les déménagements et la punaise de lit

La période des déménagements est le moment de l’année le plus propice à la propagation des punaises de lit.

Il faut être prévoyant lorsqu’on déménage, qu’on ait un problème de punaise de lit ou non.

Il arrive souvent que des personnes déménagent dans un appartement et se rendent compte que des punaises de lit y sont présentes. Les locataires précédents peuvent avoir été infestés et avoir décidé de quitter les lieux.

Si jamais vous vous rendez compte de la présence d’insectes nuisibles dans votre logement, avertissez-en immédiatement votre propriétaire.

Puis agissez vite en faisant appel à un exterminateur certifier.

Voici 5 choses à éviter :

1-Ne rien ramasser dans la rue.

Pas de matelas, meubles ou accessoires (même en bois).

2-Bien préparer son déménagement, peut vous éviter bien des soucis.

Emballer de manière judicieuse vos vêtements et literies.

Bien fermé vos boites de cartons.

3-Bien choisir ses déménageurs ou même son camion, car celui-ci pourrait avoir été contaminer par des punaises de lits avant votre déménagement.

4-Avant d’emménager dans le nouvelle appartement ou maison, bien inspecter son domicile. On doit inspecter les prises de courant, les fissures de murs, les moulures et les plaintes électriques…

5-Si vous détecter la présence de punaise de lit, vous devez agir vite. Car ils se propagent vite et se multiplient vite. Faites appel à un exterminateur certifier.

Repérer et éliminer des fourmis charpentières !

La fourmis charpentière peut vous causer de sérieux maux de têtes.

Leur présence est souvent signe d’un problème important.

Il ne faut pourtant pas s’alarmer si nous en voyons deux ou trois dans la maison, cependant leur présence régulière peuvent être un signe que le problème s’avère plus grave.

Identifier la présence de fourmis charpentières

Savoir identifier un nid n’est pas évident et il faut être capable d’identifier les indices.

Des fourmis qui se balade en hiver dans nos maisons est un signe que ne trompe pas, car dans le froid les fourmis son très au ralentie.

Les fourmis creusent des galeries dans le bois, alors en inspectant des endroits humides de la maison nous pouvons remarquer des petits tas de sciures.

Voici quelques conseils pour trouver un nid :

1 : Inspecter tous les endroits qui son humides dans la maison.

2 : Vérifiez des endroits précis à la recherche d’un grand nombre de fourmis.

3 : Observez les fourmis en quête de nourriture ainsi que leurs déplacements. Il est possible qu’une piste mène à une colonie qui peut être situer à l’extérieur de la maison.

4 : Surveillez les accumulations de copeaux semblables à de la sciure de bois à l’extérieur des galeries creusées par les fourmis.

Se défaire des fourmis charpentière

Le meilleur moyen pour se défaire des fourmis charpentière dans nos maisons est d’éliminer la reine. Si vous tuez les fourmis charpentières avant qu’elle ramène la nourriture dans la colonie, vous ne viendrez jamais à bout de ses fourmis.

Il est souvent nécessaire de recourir à un exterminateur professionnel. 

Car éliminer complètement un nid de fourmis charpentière peut s’avérer une tâche ardue.

Quels dommages peuvent-elles causer les Fourmis Charpentières ?

Quoi de plus désagréable que de trouver de grosses fourmis noires qui se déplacent dans la maison.

Les fourmis charpentières sont reconnue pour causer des dommages importants aux structures en bois de vos maisons. Elles sont de véritable destructrice de charpente. Leur présence dans les maisons est inquiétante lorsqu’elles y cherchent de la nourriture. Elles peuvent coloniser votre garde-manger et vos placards car elles font des provisions pour l’hiver. Les fourmis charpentières construisent leur nid dans le bois. Elles creusent des galeries. Elles ne mangent pas le bois, elles le rejettent à l’extérieur de leurs galeries sous forme de fins copeaux qui ressemblent beaucoup à de la sciure de bois.

Les fourmis charpentières se faufilent dans les maisons de plusieurs façons :

  • Les fenêtres
  • Les fissures dans les fondations
  • Les conduits du système de chauffage ou de climatisation
  • Les câbles d’alimentation ou de téléphone
  • Par la végétation comme les branches d’arbre
  • Le bois de chauffage apporté dans la maison
  • Le bois humide

Les fourmis sortent souvent des murs par des joints de cadrage, par des petites fissures…. Soyez à l’affut.

Il est donc très important de ne pas attendre pour traiter les fourmis charpentières. Faites appel à un exterminateur certifier pour éliminer le problème à la source.

Arrosage préventif saisonnier

Le printemps est arrivé et les insectes commence à sortir, un moyen de vous en défaire est le : 
Traitement Préventif saisonnier !

L’un des moyens les plus sûrs et efficaces de contrôler les infestations de fourmis charpentières, d’araignées et de guêpes est d’avoir recours aux traitements préventifs pour protéger votre résidence.

En effet, en appliquant des traitements préventifs contre les insectes les plus susceptibles de venir s’installer chez vous, vous tuez le problème dans l’œuf et dissuadez les espèces visées de venir vous envahir en grand nombre lors de l’éclosion de leurs œufs au printemps. Plus vous agissez tôt, plus les infestations sont faciles à prévenir et à enrayer. Vous êtes particulièrement vulnérable si vous avez déjà eu des problèmes d’insectes par le passé.
Par exemple, si vous avez eu un problème d’araignées, de guêpes ou de fourmis charpentières l’an dernier, il est fortement recommandé d’avoir recours à un traitement préventif cette année. Les traitements préventifs sont moins coûteux que les traitements d’extermination de guêpes, de fourmis charpentières et d’araignées, mais sont tout aussi efficaces. La seule différence, c’est que vous n’aurez pas à endurer les insectes avant leur arrivée !

Promotion Hivernale 2018

À l’achat d’un service pour un problème de souris incluant le service de blocage de point d’entrée pour souris garanti 2 ans, vous allez obtenir un service d’arrosage extérieur pour la saison estivale 2019 qui inclut 2 arrosages extérieurs à 4 semaines d’intervalle d’une valeur de 290 $ plus taxes. Offre valide du 12 novembre au 20 décembre 2019. Pour profiter de cette promotion veuillez nous donner ce code promotionnel :

gestion parasitaire.

Les chenilles processionnaires au Québec : une fausse rumeur

Depuis quelques années, l’arrivée de la belle saison redonne vie à une fausse rumeur qui, avec l’aide des médias sociaux, s’étend progressivement au sein de notre société. Cette rumeur veut que l’espèce européenne Thaumetopoea pityocampa, communément appelée « chenille processionnaire du pin », soit maintenant installée sur le territoire québécois. Qu’en est-il vraiment de cette situation?

Que sont les chenilles processionnaires du pin?

Il s’agit de chenilles qui ne se trouvent pas au Québec, mais dans l’ensemble des pays méditerranéens. Ces chenilles vivent en colonies et tissent des abris de soie qui leur permettent de manger les aiguilles des pins, tout en étant protégées des intempéries et des prédateurs potentiels. On les qualifie de « processionnaires » car elles se déplacent les unes derrière les autres, en file indienne, lorsqu’elles quittent leurs abris. En outre, au printemps, ces chenilles libèrent des poils facilement emportés par le vent, qui causent d’importantes allergies cutanées et respiratoires chez l’homme et les animaux domestiques. Lorsque ces poils se cassent, ils libèrent une substance urticante qui provoque des démangeaisons vives et tenaces qui, à leur tour, sont sources d’irritations et d’inflammations importantes.

Au Québec : des chenilles groupées, mais pas du tout urticantes

Il existe au Québec des chenilles vivant en colonie et qui, au printemps, tout comme les processionnaires, forment des abris de soie sur les arbres. Toutefois, dans notre belle province, ces insectes sont appelés « chenilles à tentes » et ont très peu en commun avec leurs cousines françaises. En fait, les seuls éléments partagés par ces deux groupes de chenilles sont leur mode de vie grégaire et la fabrication d’abris de soie. En outre, les chenilles à tentes ne marchent jamais à la queue leu leu, car c’est plutôt seules, et dans des directions opposées, qu’elles abandonnent leur abri de soie. De plus, à ce jour, leurs poils n’ont jamais provoqué de réactions allergènes tant chez l’homme que chez ses compagnons à quatre pattes.

Soyons vigilants!

Dans les pays où se trouvent les chenilles processionnaires, certaines cliniques vétérinaires émettent de nombreux avis via Internet pour informer les propriétaires d’animaux domestiques des menaces que constituent ces chenilles et sur les comportements à adopter pour protéger leurs compagnons canins ou félins. Ainsi, peu importe où nous sommes, ces avis se retrouvent vite dans nos boîtes de courriels et sur nos pages Facebook. En outre, il est facile de comparer les insectes trouvés à l’extérieur avec ceux dont la photographie est publiée sur le Web. Toutefois, la vigilance est de mise pour s’assurer que les insectes aperçus dans notre cour sont bel et bien ceux dont il est question… dans le monde virtuel.