L’hiver et les chauves-souris

Avec la saison froide qui arrive, le garde-manger des chauves-souris disparaît. Que faire alors pour survivre durant l’hiver? Elles n’ont pas toutes la même stratégie. Cinq d’entre elles demeurent ici et trois migrent vers le sud pour l’hiver. Les migratrices sont la chauve-souris argentée, la cendrée et la rousse.

Celles qui passent l’hiver parmi nous se réfugient dans des grottes naturelles ou des mines abandonnées. Elles sont dites résidantes.

Elles hibernent pendant plus de six mois. Si elles devaient passer une petite annonce pour un logement, on pourrait lire ceci : « Recherche résidence d’hiver avec température stable, légèrement au-dessus du point de congélation. Le taux d’humidité doit être de plus de 90 %, pas de courants d’air s.v.p. Eau à proximité, un atout ».

Durant cette période d’hibernation, la température de leur corps s’abaisse au niveau de la température du lieu qu’elles occupent. Pour survivre, elles ont accumulé des réserves de graisse qui peuvent représenter jusqu’à 30 % de leur poids.

Elles se réveillent périodiquement pour faire leur toilette, boire et parfois même s’accoupler. Ces réveils exigent une grande dépense d’énergie. Chaque fois qu’elles se réveillent, elles perdent du poids. Normalement, elles ont juste assez d’énergie pour ces réveils naturels. Si en plus elles sont dérangées par des visiteurs, elles épuisent leurs réserves. Elles peuvent alors quitter les lieux pour trouver un autre hibernacula ou mourir.

Pour vous aidez à répondre a vos questions concernant les chauves-souris, contacter Nadeau Extermination.

Estimation gratuite et service garanti.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *